Les coupables climatiques existent. Il est temps de les nommer. Une belle opportunité en cette période de Black Friday. Il est urgent de les arrêter. Leurs fausses solutions sont nos vrais problèmes. #StopClimateCriminals

Entre autres absurdités nées du capitalisme, nous héritons à présent d’un "Black friday", à ranger à côté des Saint-Valentin, soldes, Noël et autres invitations à faire chauffer la carte bancaire. Une belle occasion pour la locale de Bruxelles des Amis de la Terre de rejoindre l’appel à actions #StopClimateCriminals #ActForClimate (http://actforclimatejustice.be/) et d’aller animer les rues et les métros.

Notre message ? Résister et mettre en lumière les alternatives aux logiques industrielles écocides. Et cela, de façon pacifique et plaisante.

Où et quand allons-nous agir ? Samedi 24 novembre, rendez-vous à 14h à la place Rogier à Bruxelles.

Nous savons que l’industrie du textile est l’une des activités économiques mondiales ayant le plus fort impact sur l’environnement (d’après une étude de Carbon Trust de 2011) et de ce fait, sur le climat. Elle contribue à la pollution de la planète : exploitation infinie des matières premières, gaspillage et pollution de l’eau, transports énergivores, pesticides, surconsommation qui entraîne un gaspillage, etc. Avec cela, elle entraîne une crise de sens. Le rythme de vie imposé par la surconsommation nous entraîne dans une course folle qui participe à l’exploitation des individus et qui se résume souvent à « travail-consommation » sans prendre le temps de s’arrêter à l’essentiel.

Agissons. Résistons. Expérimentons.

Un retour de l’action en vidéo, promis on prendra des cours de chant la prochaine fois ! https://www.facebook.com/events/270462650276004/permalink/280545275934408/

(re)découvrez les actions précédentes en vidéo :

« Moins de biens, plus de liens » https://amisdelaterre.be

Contact presse : Guillaume Schneider schneider.guillaume chez gmail.com, 0484/051455