Né dans le cadre du Plan Communal de Développement de la Nature (PCDN), le groupe local des AT-Esneux porte un projet de verger conservatoire, didactique et de Transition.

Le verger de 1,01 Ha, se situe à Esneux, Montfort, chera de la Gombe 32, derrière l’école.

En 2015, les limites de la prairie ont été nettoyées et Denis Halleux, un éleveur de moutons de La Haze, a été impliqué dans le projet pour l’entretien de la prairie. Une clôture pour moutons a été posée, des barrières ont été installées et les 24 premiers arbres fruitiers hautes tiges ont été plantés, soit environ un tiers du verger. À l’automne, une mare a été creusée derrière les classes en containers.

Depuis le 21 juillet 2015, les moutons pâturent le verger.

En 2016, des pommiers francs ont complété la collection et en 2017, ce sont des poiriers francs qui ont été plantés.

En 2020, devraient débuter les premières greffes sur pommiers.

Les souscriptions à la convention de parrainage sont ouvertes ! Parrainer un arbre c’est bien sûr pouvoir profiter, chaque année, de la production du verger mais c’est aussi s’engager sur le long terme. Le don de 50 € financera les frais d’achat de l’arbre et du matériel de protection contre campagnols et bétail. Parrainer, c’est aussi s’engager à participer aux chantiers du verger au moins deux fois par année pour contribuer au bon fonctionnement du projet. Sans quoi, l’arbre retournera à l’association qui lui cherchera un nouveau parrain. Le parrainage peut aussi se faire au nom d’un enfant ; cela implique qu’un adulte s’engage pour les chantiers et s’efforce d’initier l’enfant au projet afin que celui-ci devienne transgénérationnel.

Les conventions de parrainage sont à retourner signées aux Amis de la Terre d’Esneux. Pour toute question, il vous est loisible de contacter Philippe Huque.

Par ailleurs, si vous possédez de vieux arbres fruitiers, merci de nous communiquer le nom des variétés. Si vous ne connaissez pas la variété de l’un ou l’autre fruitier, nous remplirons ensemble une fiche d’identification, et nous analyserons ses fruits afin d’identifier une éventuelle variété susceptible de faire l’objet d’une greffe au verger de Montfort. Ainsi, nous travaillerons ensemble à la sauvegarde de notre patrimoine fruitier local.