Le 8 août 2008, un jeune homme du Zwaziland, Musa Gamedze, a été pourchassé et exécuté en plein jour, chez lui, sous les yeux de ses enfants.

Selon des témoins oculaires, celui qui a tiré le coup fatal était le directeur général d’un parc à gibier privé, accompagnés par trois officiers de police.

Musa Gamedze était membre d’une commnauté qui avait été évincée de force, sans aucune
compensation, des terres où elle vivait depuis plus de quatre décennies, par la principale société de parcs à gibier du Zwaziland.

Ce meurtre s’inscrit dans une pratique de violence et d’intimidation à l’encontre de la communauté en exil.

Nous demandons votre aide afin de porter l’affaire devant le Premier Ministre du Zwaziland, en insistant sur le fait que la loi a été bafouée et que les crimes contre cette communauté ne peuvent rester impunis.

Nous demandons :

1- L’arrestation immédiate des meurtriers de Musa Gamedze, et le droit d’aller en justice pour toutes les autres victimes d’abus, torture et meurtre, du fait de « Big Game Parks » sous le prétexte de la Conservation de la Nature.

2- Le respect de la liberté de la presse et la fin des actes d’intimidation relatifs à celle-ci.

3- L’assurances que les Amis de la Terre Zwaziland ne seront pas inquiétés ni blessés par les meurtriers en question.

Nous voulons soutenir la solidarité et la conviction que la biodiversité sous toutes ses formes ne doit pas être privatisée mais doit procurer ses bienfaits de façon équitable à tous

La situation est grave.
Merci de consacrer deux minutes de votre temps à répondre à notre cyberaction.

Après y avoir répondu, parlez-en autour de vous.

Merci pour votre soutien,

Friends of the Earth International et Friends of the Earth Zwaziland