• (Mai 2008)

Film de Serger Steyer, suivi d’un débat sur la "simplicité volontaire" en présence du réalisateur

Yves et Annick ont bâti un monde en cohérence avec leurs idées : l’idée qu’on ne peut pas vivre dans la soumission à l’argent, qu’en vivant avec moins on peut vivre mieux, que respecter la nature c’est se respecter soi-même, l’idée enfin qu’il est toujours possible d’inventer sa vie.

En 1970, à Saint-Nazaire, ils ont perdu tout espoir de vivre dignement dans l’environnement prolétarien qui est le leur. Un choix radical s’impose alors : un jardin, en bordure du marais de Brière. Un jardin comme lieu de vie et de rencontre, un jardin comme création. A partir de 1996, ils l’ouvrent au public pour témoigner de leur expérience.

Mise en pratique de l’écologie au quotidien, le film retrace l’expérience menée par ce couple à l’échelle d’une vie.

Une organisation du GRAPPE, des Amis de la Terre, du cinéma Caméo2 et de la Maison de l’Ecologie.

Extraits de presse

- Un éclairage poétique sur un choix de vie exceptionnel. Des réponses tout en suggestions, où la caméra, discrète, respecte la démarche du couple. Serge Steyer met en lumière un jardin du possible. Catherine Lauzach, Le Télégramme
- Un hymne au refus de la consommation à tous crins. Serge Steyer a tout compris et sait le montrer, au rythme tranquille d’Yves Gillen et Annick Bertrand : longs plans sur un dessin, sur le lissage d’une superbe chevelure, il s’est mis au diapason, il a su entendre la douce chanson de ces deux utopistes qui ont trouvé leur paradis. Isabelle Guillermic, Ouest France
- Grand Prix du Festival Cinéma-Nature de Dompierre (Allier)
- Prix du Public et 2e Prix du Jury du Festival International CAMERA DES CHAMPS

- Date : Le mercredi 7 mai 2008, à 20h30
- Lieu : : Cinéma Caméo2,
rue des Carmes
Namur
- P.A.F. : 6 €.