L’actualité met régulièrement en évidence le phénomène de dépérissement des colonies d’abeilles. Depuis plusieurs années, les pertes sont récurrentes à la sortie de l’hiver dans de nombreux ruchers wallons. Parallèlement à ce phénomène, le nombre d’apiculteurs diminue et la relève n’est que trop peu assurée. Il faut remarquer que l’apiculture demande la maîtrise de nombreuses compétences techniques et que les débutants doivent être accompagnés dans leur apprentissage. De plus, la biodiversité mellifère se réduit drastiquement ces dernières années. Notre projet vise à mettre l’abeille à l’honneur pour la faire découvrir au grand public. Aussi, le rucher permettra le compagnonnage des nouveaux apiculteurs tandis que le jardin mellifère illustrera ce que les particuliers désireux d’aider les insectes pollinisateurs peuvent réaliser à domicile.

Nous avons mis en place depuis janvier 2008 un verger conservatoire et de transition à Soumagne le long de la ligne TGV. Celui-ci s’étend sur 6 ha et comprend actuellement 140 fruitiers hautes tiges. Il est géré de manière collective avec un système de parrainage. Le projet actuel de jardin mellifère et de rucher vient compléter la dynamique du verger.
D’autre part, le jardin mellifère sera planté de collections de petits fruits (noisetiers, groseilliers, framboisiers, …) qui nécessitent une pollinisation par les abeilles, tout comme les arbres du verger. De quoi faire prendre conscience concrètement du rôle joué par ces insectes. Ces plantations permettront également de sensibiliser le public aux productions locales et de saison, soit à retrouver une certaine autonomie alimentaire bien utile dans le cadre de la mise en place d’une société post-pétrole bon marché, une société de transition (voir résumé de la communication des Amis de la Terre au Comité des pics de pétrole et de Gaz du Parlement Wallon le 1 avril 2010).

Le terrain choisi est à côté du terril du Bas-Bois, un site rendu à la nature qui fait partie du maillage écologique de Soumagne. Ce dernier est géré par la Commune de Soumagne. Nous sommes tout proches également du domaine provincial de Wégimont qui développe des projets de gestion de la nature dans le cadre de l’Agenda 21. Près de 1.500 enfants y participent à des classes vertes chaque année. Le rucher aura comme vitrine un petit rucher au sein même du domaine de Wégimont. Suite aux contacts pris avec le directeur du domaine, nous devrions assurer la gestion de celui-ci également.

Ainsi, l’ensemble des éléments verger, terril, jardin mellifère et le domaine de Wégimont formeront un pôle attractif et concret pour la sensibilisation à la nature à Soumagne, un pôle de transition idéal, une belle opportunité de collaborer pour la Province de Liège, l’Administration communale de Soumagne et les Amis de la Terre.